loss of crew info please

Discussion in 'The War In The Air' started by joybonjovi, Mar 1, 2013.

  1. french_guy

    french_guy New Member

    Some other inputs related to this crew, please find below an article in a local french journal, hope Google Translate will help you to read it :)

    "

    Le 20 mai 1942 le bombardier Vickers Wellington X3671 ne répond plus !

    Parti de Cambridge (Angleterre) à 22 heures pour une mission sur Mannheim (Allemagne), il vient d’être abattu par un chasseur de nuit, piloté par l’allemand Rauh au-dessus d’Hirson. Il s’est écrasé à Hargnies et ne répond plus. Les six pilotes ont été tués. Ils sont enterrés dans le petit cimetière d’Hargnies, Comme chaque année la municipalité honore leurs tombes le 8 mai.

    Pendant toute la guerre les habitants d’Hargnies ont recueilli, soigné, habillé, nourri, caché, protégé les parachutistes, aviateurs, et soldats tombés du ciel. Ensuite ils étaient exfiltrés pour rejoindre l’Espagne par la filière d’évasion franco-belge très efficace appelée « Comète », à Hargnies, aux Vieux Moulins, Willerzie. (Ligne Comète Line - Remembrance)

    Ce qui explique l’attachement des habitants à ces six jeunes aviateurs qu’ils n’ont pas réussi à sauver !

    (Informations données par l’armée britannique service des anciens combattants)

    Le bombardier Wellington a été abattu au-dessus d’Hirson par un chasseur de nuit piloté par l’allemand Rauh. L’équipage était composé de Charles Corbett Stevens 19 ans (britannique), Thomas Campbell Mac Gillivary 26 ans (britannique), Oamaru (Nouvelle-Zélande), Denis Hellyer 25 ans (britannique), Kenneth Vincent Whelan (britannique), Edward Francis Valentin 20 ans (britannique), Donald Mathieson (Canada). Tous morts ils reposent dans le cimetière d’Hargnies.

    Charles Corbett STEVENS

    Charles a perdu la vie dans un bombardier Vickers Wellington MkIII dans la nuit du 19 au 20 mai 1942, près du village d’Hargnies. Il participait à un raid sur la ville de Manheim en Allemagne, composé de 197 avions : 105 Wellington, 31 Stirling, 29 Halifax, 15 Hampden, 13 Lancaster, 4 Manchester. Ils ont perdu : 4 Halifaxs, 4 Stirlings et 3 Wellingtons.

    Né en 1923 à Amblecote Stourbridge, Angleterre, Charles Corbett Stevens s’engage dans la Royal Air Force (RAF) à 17 ans où il reçoit une formation de pilote, puis il part au Canada en janvier 1940 pour terminer sa formation. De retour en Angleterre il est envoyé rapidement en mission au-dessus de l’Allemagne. Il est blessé en septembre 1941 lors du crash de son avion à la suite d’un bombardement. Guéri après quelques mois, Charles demande sa réaffectation en mai 1942. Le 20 mai 1942 il repart en mission sur l’Allemagne mais ne revient pas. En 1943, il est officiellement déclaré disparu et mort au combat.

    Où est-il mort ? Dans quel pays est-il enterré ?

    Quelques années plus tard, la commission des sépultures de guerre du Commonwealth informe monsieur Stevens que son fils Charles a été enterré avec ses camarades dans le cimetière d’Hargnies un village des Ardennes près de la frontière franco-belge.

    En avril 1953 Stan et Joe Green cousins de Charles Stevens traversent la France en direction de Strasbourg, lors d’une tournée sportive des élèves de l’école de Tipton Grammar School, la route passe par Charleville et ils demandent au chauffeur du car de faire un détour par Hargnies pour se recueillir sur la tombe de leur cousin. Personne de la famille n’était encore venu se recueillir sur cette tombe.

    Arrivés à Hargnies ils ont vu une petite boulangerie. Joe est entré dans le magasin et s’est présenté : « Bonjour, mesdames et messieurs, je suis anglais, parlez-vous anglais, please ? ». Le boulanger a répondu « Non je ne parle pas anglais, mais vous parlez bien français, êtes-vous perdus ? ». « Nous cherchons le cimetière de guerre d’Hargnies ». Un grand sourire se dessina sur la figure des personnes présentes dans le magasin une grand-mère, un homme, sa femme et sa fille. « Nous n’avons pas de cimetière de guerre ici, vous cherchez peut-être la tombe de Charles Corbett Stevens, un aviateur britannique ? » « Venez, suivez nous » disaient les gens, Stan, Joe, Mlle Biggs professeur de français qui accompagnait les élèves sont sortis du magasin, ont suivi un sentier sinueux, il montait le long d’une petite église. « On a poussé le portail en fer, et on a tourné immédiatement à gauche. La famille française a indiqué une grande tombe près d’un mur avec des pierres tombales en hommage à l’équipage de la RAF enterré là, Charles était au centre. »

    « extrait du journal Bugle »

    Ils sont tous ensemble au cimetière d’Hargnies pour l’éternité."

    Please also find a recent snapshot of the cimetery, where inhabitants of this small town still take care of the graves and organize a ceremony each year. [​IMG]DSCN1030.JPG
     
    Tricky Dicky likes this.
  2. Tricky Dicky

    Tricky Dicky Re member

Share This Page